Actualités

Prochaines sorties



14 septembre 2024 – Jura: brame du cerf plaisir – Marchairuz – 60 CHF

Niveau technique
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 1-patte-2.png.
Niveau physique





Sur une combe reculée du Jura, le soleil vient de se coucher. La pénombre gagne, une petite brume stagne dans les fonds. Le crépuscule d’automne semble s’ensommeiller, mais soudains tous, hommes et bêtes, tressaillent : un râle caverneux monte de la lisière de la forêt, enfle et s’étire dans l’air qui fraîchit. Sur les avant-bras, les poils se hérissent et le coeur cogne dans la poitrine. Le maître de ces lieux revendique la suprématie sur son territoire et ses biches, avertissant tout rival ou tout intrus qu’une incursion ne se ferait qu’à ses risques et périls.

Cette émotion tout droit sortie des origines, je l’ai découverte il y a bien des automnes déjà, mais le premier brame de chaque année me ramène immanquablement en ces temps où l’homme faisait partie du sauvage. Le temps d’une soirée, suivez moi à la rencontre du maître des crêtes…

JE M’INSCRIS
(date limite 11 septembre)



21 septembre 2024 – Jura: au coeur du brame – Bassins – 60 CHF

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2-pattes-1.png.
Niveau technique
Niveau physique





En passe de devenir un événement automnal en vogue, le brame du cerf a toujours été pour moi le point d’orgue de mes rendez-vous avec la faune, sorte d’apothéose sauvage avant le calme relatif qui précède l’hiver.

Et quelle meilleure manière pour l’expérimenter que de s’offrir une soirée hors du temps, loin des sentiers connus, pour revivre les émotions primordiales qui nous rattachent encore à la terre et à la vie des derniers millénaires ? Au coeur d’une forêt jurassienne, nos pas suivront les indices laissés par nos amis sauvages, autant de signes à déchiffrer pour comprendre leurs habitudes et l’histoire de leurs amours. Puis, dans l’obscurité envahissant les hauteurs des crêtes et le coeur des bois, nous revivrons enfin les rites immémoriaux qui résonnent encore avec la part animale enfouie profondément dans notre coeur. Un part qui, finalement, ne demande qu’à être libérée…

COMPLET



28 et 29 septembre 2024 – Brame en Valais : la combe aux cerfs – Le Châble – 190 CHF

Niveau physique
Niveau technique


Si le Jura nous offre une proximité quasi intime avec les cerfs en rut, les recoins de ses combes et la profondeur de ses bois ne nous permettent que très rarement de les observer. Il n’en va pas de même dans les réserves de chasse des Alpes où leurs majestés se savent inatteignables tout en haut des pentes escarpées. En ces lieux, il n’est pas rare de les voir paresser au soleil, entourés de toute leur cour de biches et de faons, poussant de temps en temps un bref raire paresseux.

Que le soleil baisse cependant, que le froid tombe des cieux, et voici que toute l’ardeur qui bout dans leurs veines reprend le dessus. C’est alors d’un concert surréaliste que toute la combe résonne au moment où s’allument les étoiles. Perdant toute prudence, les maîtres des lieux descendent parmi les vernes et c’est parfois à quelques dizaines de mètres qu’ils s’offrent à nos yeux ébahis. Même au coeur de la nuit, les raires s’insinuent par les fenêtres entrouvertes et peuplent nos songes, nous rappelant que le spectacle durera encore jusqu’au bout de l’aube, quand le soleil reprendra ses droits.

JE M’INSCRIS
(date limite 20 septembre)



Rut des chamois au Pays d’Enhaut – Rougemeont – 60 CHF

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2-pattes-1.png.
Niveau technique
Niveau physique





Au coeur du parc naturel régional de la Gruyère – Pays d’Enhaut, le district franc fédéral des Bimis est un havre de paix pour toute une cohorte d’espèces alpines rares ou menacées. Au cours du mois de novembre, les chamois s’y regroupent par dizaines pour assurer l’avenir de leur espèce. Chaque mâle tente de s’octroyer les faveurs du plus grand nombre de femelles possible, défendant son harem avec force poursuites et coup de cornes. Dopés à la testostérone, crinière ébouriffée, pectoral saillant, les mâles semblent voler au-dessus des pierriers et avalent des centaines de mètres en quelques secondes, offrant au péril de leur santé et parfois de leur vie l’un des spectacles les plus impressionnants que la montagne peut donner en automne.
Au cours de cette randonnée en boucle, nous profiterons de chaque rencontre pour observer nos amis à cornes et en apprendre plus sur leurs mœurs, et nous aurons aussi de bonnes chances d’observer d’autres habitants de ces lieux comme les marmottes ou l’aigle royal dans de splendides lumières automnales.

JE M’INSCRIS
(date limite 31 octobre)


VOIR TOUTES LES ACTIVITES

2 commentaires

  • Monique Crettol

    Bonsoir!
    Quelle bonne idée cette balade! Je me demande juste de quel côté de la Givrine elle aura lieu. Je vais très souvent à la cabane du Carroz et je préférerais une autre destination…
    Très cordialement,
    Monique Crettol

    • Mathieu

      Bonjour Monique,
      Un grand merci de l’intérêt que vous portez à nos sorties à la Givrine! Si votre question porte sur la sortie « Décrypter les indices animaliers », elle aura lieu en direction de la cabane Rochefort. Le « week-end au coeur de l’hiver » a lieu quant à lui à la cabane du Carroz. Cependant, dans un cas comme dans l’autre, je mets un point d’honneur à vous faire découvrir des itinéraires inédits pour atteindre les cabanes et en revenir. Si c’était pour suivre les tracés officiels, il n’y aurait pas besoin d’engager un accompagnateur…
      Si vous souhaitez de plus amples informations, n’hésitez pas à me contacter par mail ou à me téléphoner. J’espère que vous vous laisserez tenter et je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *